Le livre blanc des métiers en startup

Le livre blanc des métiers en startup

Bien que la crise sanitaire fasse déjà peser une menace sur l’emploi, beaucoup de startups d’Aix-Marseille continuent de recruter. Notre portail de l’emploi, accessible via le  site de la French Tech Aix-Marseille, est régulièrement alimenté avec des offres de CDI, de  stages et d’alternances” révèle Jean-Baptiste Geissler, directeur général de la French Tech  Aix-Marseille.

 

Pour les aider à pourvoir ces postes vacants, la French Tech Aix-Marseille publie un Livre Blanc des métiers en startups : trente “fiches-métiers” réalisées par  Ignition Program, cabinet de recrutement spécialisé dans les startups, couplées d’interviews  de salariés en poste dans des entreprises d’Aix-Marseille, pour informer sur les carrières  possibles en startups.  

Le recrutement reste un casse-tête pour les startups, notamment en raison du manque de  profils qualifiés en développement informatique. Mais il existe des raisons plus triviales qui  expliquent la difficulté du “matching” entre startups et demandeurs d’emploi.

 

Tout d’abord, la  terminologie en vigueur peut poser problème. “Un chargé de recrutement avec 15 ans de  métier ne se tournera pas naturellement vers une offre d’emploi de ‘Talent Acquisition Manager’, qui est l’exact équivalent en startup”, souligne Solenne Savoia, coordinatrice de la  French Tech Aix-Marseille. Le monde de la tech possède en effet un jargon bien à lui, em prunté à la Silicon Valley. Cela vaut cependant pour tous les milieux professionnels, rappelle  S. Savoia. Pour s’y retrouver, la French Tech Aix-Marseille propose à la fin de son Livre  Blanc un lexique bien étoffé.  

 

Certains préjugés attenant au profil type “des startuppeurs” génèrent aussi de l’autocensure  chez les candidats potentiels. Des clichés sur leur âge ou fonctionnement, qui occultent une  réalité bien plus diversifiée à Aix-Marseille. Certaines startups sont en effet vieilles de plus  de 10 ans, embauchent des dizaines de personnes sur plusieurs continents et ont pour dirigeants des hommes et des femmes d’environ 40 ans – qui est l’âge moyen observé en  France.  

 

Les salariés interviewés dans le Livre Blanc font quasiment tous la même observation : le  fait de travailler dans une petite structure à effectif réduit et en croissance accélérée permet  de mesurer très concrètement le produit de son travail, et pousse les collaborateurs à la polyvalence. On rencontre, parmi les salariés interviewés, une data scientist devenue cheffe  de projets, un développeur “pur et dur” qui passe une partie significative de son temps à gérer la relation client, ou encore une responsable de com “poussée” par la croissance de son  entreprise à créer et diriger tout un service marketing.

 

Travailler en startup c’est l’opportunité d’ajouter une panoplie de cordes à son arc, car les salariés développent très souvent une polyvalence qui va bien au-delà de leur fiche de poste initiale”, conclut Jean-Baptiste Geissler.  

 

Téléchargez le livre blanc des métiers en startups en remplissant le formulaire ci-dessous !

 



david