Une start-up en 36H, top chrono !

Une start-up en 36H, top chrono !

9 décembre 2019

Pour la septième année consécutive, Pépite Provence challenge les étudiants d’Aix-Marseille à travers une immersion de 36 heures dans la peau d’un entrepreneur. L’objectif : partir d’une idée et la transformer en projet d’entreprise, comprenant la construction d’un business plan, l’étude des opportunités sur le marché ciblé, les calculs de rentabilité, la stratégie de vente ou encore l’analyse marketing … Autant d’étapes incontournables et inhérentes à l’aventure entrepreneuriale.

Encadrés par des enseignants et des experts dont Solenne Savoia, coordinatrice de la French Tech Aix-Marseille, les étudiants évoluent dans des équipes mixtes et pluridisciplinaires de trois à quatre personnes. Pour cette édition, deux parcours s’offrent aux étudiants : travailler sur un projet préalablement choisi par les élèves ou travailler autour d’une thématique imposée, “Seconde vie”.
Après beaucoup d’efforts et peu de sommeil, les étudiants ont présenté leurs projets devant un jury de professionnels, parmi lequel Laurent Baly, président de la SATT Sud-Est et Vice-Président de la French Tech Aix-Marseille. Dans la catégorie projet libre, c’est Justine Justine qui s’est emparé de la première place avec comme projet une collection de vêtements fabriquée à partir de chutes de l’industrie textile dans un atelier de réinsertion. Dans la catégorie “Seconde vie”, le projet lauréat est Carbuvore : des chenilles en nylon remplies vos cheveux pour absorber les hydrocarbures et sauver les océans ! Quel que soit le parcours choisi, l’engagement des jeunes pour l’environnement s’est à nouveau confirmé. Ils n’envisagent pas de création de valeur au détriment de la planète, un paradigme qui nous confirme une fois de plus que la tech de demain sera durable ou ne sera pas.
Au total, ce sont plus de 230 élèves qui ont relevé le défi des 36 heures chrono les 4 et 5 décembre 2019. Rassemblant des étudiants de l’Université d’Aix-Marseille, de l’Université d’Avignon, de l’École Centrale Marseille, de l’Institut d’Études Politiques d’Aix-en-Provence, de l’École National Supérieure d’Arts et Métier ainsi que des étudiants de BTS de l’Académie d’Aix- Marseille, les 36h chrono sont un bel exemple de coopération entre les Établissements d’Enseignement Supérieur et l’écosystème d’innovation local au service des talents en devenir.

French Tech